Cinq erreurs communes dans l’adoption par l’utilisateur de la technologie

Certaines organisations adoptent facilement de nouvelles technologies alors que d’autres les déploient simplement pour prendre la poussière au fil du temps. Quelle est la différence entre les deux déploiements?

Il y a cinq erreurs communes faites par les organisations lors de l’introduction de nouvelle technologie, bien les connaître vous aidera à éviter ces erreurs.

  1. Les organisations oublient de prendre l’utilisateur en considération

ThinkstockPhotos-105771716Les organisations investissent dans les plus récentes technologies en espérant que celles-ci combleront un écart identifié ou créera un avantage compétitif. Ce que les organisations oublient de prendre en considération sont les utilisateurs de cette technologie. Elles devraient se demander :

“Est-ce que mes employés et mes processus supportent cette nouvelle technologie?”

Souvent, la réponse est non. Pourquoi? Parce qu’une décision technologique a été prise sans évaluer les exigences des utilisateurs.

Les technologies IT & AV d’aujourd’hui sont une composante clé des écosystèmes collaboratifs, mais est-ce que les gens qui sont sensés utiliser ces technologies savent vraiment pourquoi ou comment elles supportent l’écosystème collaboratif?

Si la réponse est non, voilà où l’erreur se produit. Les besoins comblés par la technologie n’ont pas été alignés avec les besoins des utilisateurs, et j’ai vu ce phénomène bien des fois.

Une solution facile est une ‘Analyse de Besoins’ pour l’utilisateur. Cette approche aide les organisations à se concentrer sur les besoins des employés, ce qui leur procurera de l’information essentielle afin de déterminer une solution à adopter.

  1. Les dirigeants n’ont pas une bonne compréhension des capacités de la technologie

Les dirigeants organisationnels doivent avoir une connaissance directe de ce que la technologie peut accomplir et, plus important encore, ils doivent être en mesure d’utiliser la technologie confortablement. En étant présent lors des sessions de formation, les dirigeants démontrent qu’ils possèdent une bonne compréhension de l’utilisation de cette technologie.

J’ai enseigné moi-même des sessions de formation où aucun dirigeant ou gérant n’était présent. Non seulement ils manquent l’opportunité d’apprendre les avantages de la technologie, mais ils continuent ce qu’ils faisaient et n’adoptent pas les nouvelles pratiques. Ceci envoie le mauvais message à leur équipe.

Le changement se produit souvent de haut en bas, donc la direction doit être un modèle pour les employés. Si les employés voient la direction utiliser la technologie, l’adoption par l’utilisateur sera améliorée.

  1. Le mythe : ‘Une fois la technologie installée, tout le monde voudra l’utiliser’

“Si nous construisons, les gens viendront.’ Malheureusement, ceci n’est pas le cas. Après l’installation, les premiers utilisateurs seront souvent les seuls à l’essayer et le reste des individus demeureront où ils sont.

Ignorer la technologie est un symptôme que j’appelle le ‘Syndrome Qu’est-ce Que Ça M’apporte?’ (QQCM). Si les employés n’y voient pas de valeur, pourquoi devraient-ils apprendre à s’en servir et l’adopter? Les entreprises dépensent beaucoup de temps et d’argent dans la publicité afin d’attirer des clients. De la même manière, elles devraient prendre du temps et déployer des efforts nécessaires pour vendre et promouvoir la nouvelle technologie à leurs employés.

  1. Les organisations n’offrent pas de support adéquat

Les dirigeants croient qu’une fois les employés formés pour utiliser les technologies, ils les utiliseront automatiquement. La plupart des dirigeants oublient de considérer la courbe d’apprentissage des employés. Une session de formation ne les rendra pas experts; ils doivent être guidés et conseillés jusqu’à ce qu’ils soient confortables et confiants lors de l’utilisation.

Je vois ceci bien souvent, lorsque je forme des employés sur les tableaux SMART. Après avoir complété la formation, les employés ont hâte d’utiliser le tableau mais ceci est généralement de courte durée. Certains tenteront d’utiliser le tableau mais auront oublié comment l’utiliser. Ceci se produit souvent parce qu’en général, un individu ne retient que 30% de la session de formation. Certains tenteront d’utiliser une fonction en particulier, et le tableau n’agira pas comme lors de la formation, alors ils se décourageront. Les employés peuvent devenir frustrés et refuser d’utiliser le tableau. D’autres seront trop occupés et l’enthousiasme initial se dissipera rapidement.

C’est pour cela que les tableaux SMART deviennent sous-utilisés et ce n’est pas bien, car les tableaux SMART sont un des outils de collaboration les plus puissants disponibles aujourd’hui.

Il faut une utilisation concentrée et un bon support afin de transformer ces connaissances en trousse de compétences, et ceci peut être effectué de plusieurs façons.

Certains exemples de support de formation Internet :

– Un site web entrepreneurial où les employés peuvent poser des questions ou réviser le matériel couvert lors de la formation.

– Une formation de suivi qui fait réviser ce qui a déjà été appris et aide à maîtriser les compétences acquises.

– Des experts sur place afin de supporter et encourager les utilisateurs alors qu’ils commencent à utiliser la technologie.

Peu importe la forme de support nécessaire, il est important d’avoir un plan et de le communiquer avec vos employés. Ceci envoie aussi un signal que l’adoption est importante pour l’organisation et devrait être importante pour eux aussi.

  1. Les organisations ne créent pas de politiques ou de procédures conviviales

C’est dommage lorsque je vois des organisations investir dans une nouvelle technologie, pour après se rendre compte, que leur système actuel ne la supporte pas. Avec l’émergence continuelle de nouvelle technologie, il est normal d’assumer que l’infrastructure IT des organisations a aussi évolué. Souvent, ce n’est pas le cas. Lorsque l’infrastructure IT de l’organisation et la nouvelle technologie ne sont pas compatibles, des solutions de ‘rechange’ sont développées pour résoudre le problème. Ces solutions de rechanges peuvent devenir problématique, ce qui entraîne des :

  1. Procédures qui rendent l’utilisation de l’équipement difficile.
  2. Politiques qui découragent les employés à utiliser la technologie.

Ceci peut être évité si IT est engagé dans la création de schéma lorsque les nouvelles technologies sont adoptées par une organisation. Leurs connaissances peuvent être une ressource très valable.

Des procédés doivent être mis en place afin de supporter les utilisateurs des nouvelles technologies. Sans cela, les utilisateurs abandonneront les nouvelles technologies rapidement pour retourner à leurs vieilles façons de faire.

Construire un schéma technologique. Supporter vos employés à apprendre et les taux d’adoption des nouvelles technologies augmenteront.

L’adoption par l’utilisateur est une composante clé pour atteindre le RSI de la technologie collaborative.

Celles-ci ne sont que quelques suggestions pour vous aider à éviter les cinq erreurs les plus communes lors de l’adoption de nouvelle technologie. Contactez-nous pour plus d’information sur comment augmenter vos chances d’avoir un déploiement de technologie réussi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *