Est-ce que votre Cadre de Technologie de Communications est une mosaïque ou une tapisserie? La différence est importante.

Selon une recherche conduite par Filigree Consulting en juillet 2012, seulement 3% des organisations avaient développés un environnement de collaboration corporative optimisé. De façon toute aussi surprenante, 72% des organisations avaient un environnement soit ‘non-intégré’ ou ‘non-supporté’.

overallmaturitylevels

Les avantages d’un Écosystème Collaboratif Corporatif (ECC) pour ces 3% sont considérables. Ces organisations jouissent :

  • D’un taux d’innovation accéléré (3.1x)
  • De prises de décisions plus rapides et informées (2.3x)
  • D’une productivité des réunions (longueur, satisfaction des participants) (2.2x)
  • D’une expérience client améliorée (2x)
  • D’une productivité individuelle augmentée (1.8x)
  • D’une réduction d’impact environnemental (1.7x) I
  • D’une qualité d’information améliorée (1.6x)
  • D’une réduction des coûts de voyage (1.6x)

Tous les PDG trouveraient ces statistiques incroyables. Alors, pourquoi est-ce que 3 entreprises sur 4 vivent avec des ECC non-supportés ou non-intégrés?

Comment est-on arrivé là? La Connectivité – l’unifiant de premier choix

Si vous regardez le développement historique de la technologie au sein d’une organisation, il y avait trois classes différentes de technologie :

  1. Informatique
  2. Télécommunications
  3. Audiovisuel

Ces technologies ont joui d’une expansion rapide et sont devenues standards dans les fonctions organisationnelles. Ces racines historiques sont importantes parce que chacune de ces technologies était à un certain point une île technologique au sein de l’organisation. Alors que la capacité de chacune de ces technologies se soit améliorée, une des exigences évidentes et universelles était de permettre à plus de gens de se connecter. Une meilleure connectivité!

Attentes des Utilisateurs

  • Les utilisateurs des services informatiques désirent accéder aux données peu importe le lieu et le temps.
  • Les utilisateurs des technologies de télécommunications, dont le principe fondamental est la connectivité (qui leur permet d’améliorer leur capacité à communiquer), désirent communiquer peu importe où ils sont et avec qui ils se connectent. Ils désirent aussi une façon plus riche de communiquer que la voix seule.
  • Les utilisateurs de la technologie AV (principalement les systèmes de salle dans un environnement corporatif), doivent ajouter de la connectivité afin d’accroitre la capacité d’inclure les participants à distance dans les réunions ainsi que de faire évoluer la richesse des expériences collaboratives.

Les moteurs de la connectivité, tels que les réseaux, Internet, le Wi-Fi, les services cellulaire, le Bluetooth et bien plus encore, ont changé le monde. La connectivité que tout ceci nous permet est digne d’un film de science-fiction. Ceci est maintenant part intégrale de notre vie personnelle.

La connectivité a aussi été un catalyseur majeur pour la perturbation des industries et des politiques.

De la mosaïque à la tapisserie

blogimage2Alors que la connectivité s’est améliorée durant la dernière décennie, les trois ‘’îles’’ de technologie ont été forcées de s’unifier au sein d’un seul cadre. (Restez à l’écoute pour la Partie 3 de ce billet pour plus d’information sur le cadre). Le degré auquel une organisation a été en mesure de progresser vers un seul cadre unifié où les technologies coexistent harmonieusement, déterminera si elle est sur le chemin d’un ECC ‘optimisé’. L’étude de Filigree indique que la plupart des organisations n’ont pas encore commencé ce voyage.

Chaque organisation possède un état actuel pour ces technologies – l’ECC de l’état actuel. Cet état actuel est souvent en désordre à cause du développement historique des trois différentes îles technologiques décrites au-dessus. Les problèmes peuvent être davantage aggravés par les facteurs suivants :

  • Modèle corporatif distribué : Les décisions de technologie sont faites indépendamment, au sein de l’organisation, au niveau départemental.
  • Histoire d’acquisition : Une organisation qui a fait croissance par acquisition possède souvent plus d’une plateforme technologique, même à l’intérieur des îles technologiques.

Le fait est qu’habituellement, une organisation débute avec une mosaïque de technologies.

Ce qui attire les PDG, est la capture des différents avantages (retour sur investissement) d’un Environnement Collaboratif Optimisé avec une stratégie de Communications & Collaboration Unifiées (C&CU) compréhensive et cohésive.

Pour faire cela, la mosaïque doit être transformée en tapisserie.

Cette tâche est similaire aux efforts déployés par plusieurs organisations pour d’autres standards technologiques à grande échelle. Si vous pensez au parcours nécessaire pour une seule Plateforme de Ressources d’Entreprise, comme SAP, il y a beaucoup d’efforts nécessaires, mais le retour peut être très intéressant. Se déplacer vers un environnement collaboratif optimisé exige certains des mêmes facteurs de succès que pour l’implémentation d’un système corporatif PRE.

  • Parrainage de direction
  • Engagement exécutif fonctionnel (ou les silos persisteront)
  • Un parcours de transformation
  • Adoption de l’utilisateur (ceci inclut l’engagement des employés)
  • Investissement pour faciliter la transformation

Ce qui est intéressant par rapport à se déplacer vers un ECC optimisé est que votre organisation peut capturer un RSI disponible signifiant. Mais, le coût de la technologie après l’implémentation devrait rester au même niveau ou même descendre.

Je parlerai du RSI et des coûts plus en détail dans mon prochain billet.

Les questions fréquemment posées incluent :

  • Quel est l’état actuel de l’environnement collaboratif de mon organisation?
  • Comment puis-je débuter le parcours vers un ECC optimisé?

Si vous désirez répondre à ces questions pour votre organisation et désirez commencer à passer de 72% à 3%, nous pouvons vous aider. Contactez-nous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *