La vidéoconférence est-elle passée du ‘gouffre’ au marché tendance?

Cisco-business-marketLa quantité de vidéo sur l’internet et sur nos réseaux augmente continuellement et ce, de manière significative. Voici un aperçu des marchés de Cisco ainsi que des projections pour la croissance totale du trafic de 2012 à 2017.

La vidéo, représentée par la couleur bleue pâle, augmentera de 2,519 PB (pétaoctets) en 2012 à plus de 12,000 PB en 2017. Ceci est plus que les deux autres régions combinées – ‘Web et autres données’ (bleu foncé) et ‘Partage de fichiers’ (mauve). Il est à noter que la vidéo en affaires n’inclut pas dans ses données Netflix, qui représente la majorité de la consommation de bande passante vidéo pour les consommateurs. La vidéo en affaires inclut : diffusion de vidéo (sur demande/temps réel), la vidéoconférence et la vidéo CCTV.

L’auteur Geoffrey Moore est probablement plus connu pour son livre “Crossing the Chasm” (Franchir le Gouffre), dans lequel il décrit les étapes d’adoption d’une technologie afin d’être utilisée par la vaste majorité des individus.

Le Gouffre est une section critique qui a lieu à l’étape des ‘’premiers utilisateurs’’, c’est là où l’on verra si la technologie fera un bond critique ou si elle ne surpassera jamais cette étape. Il y a plusieurs technologies qui ne sortent jamais de l’étape des ‘’premiers utilisateurs’’ et éventuellement deviennent des produits spécialisés ou disparaissent. Le Gouffre est un point critique à franchir et indique si la technologie peut potentiellement être adoptée comme un outil technologique tendance.

Th-ChasmLes technologies comme les cellulaires et Internet, ont franchi tous les stages d’adoption de technologie et font maintenant partie de notre vie de tous les jours.

Qu’en est-il de la vidéoconférence?

Où est la vidéoconférence dans le cycle d’adoption de technologie et, plus important encore, a-t-elle franchi le Gouffre?

Si nous examinons la même courbe d’adoption de technologie d’une manière différente, il est possible d’obtenir une meilleure idée de la réponse à cette question. Cette vue sépare la courbe en deux sections : le Marché Précoce avant le Gouffre, et le Marché Tendance après le Gouffre.

the-chasm-2Le Marché Précoce inclut les amateurs de technologies et les visionnaires alors que le marché tendance inclut les pragmatiques, conservateurs et les sceptiques. Examiner le marché de cette façon nous permet de mieux déterminer si nous avons franchi le Gouffre ou non. Voici une autre manière de se poser la question : Somme nous passés de Visionnaires à utilisateurs Pragmatiques?

Donner une réponse définie est difficile, donc examinons les signes de plusieurs perspectives différentes.

Marché Consommateur de la Vidéoconférence vs Marché d’Affaires de la Vidéoconférence

La vidéo provient de deux perspectives complètement différentes dans ces deux marchés.

Skype a défini et est toujours le chef de file en ce qui concerne le marché consommateur de la vidéo. Les statistiques les plus récentes de Skype, datant de Septembre 2012, indiquent que 40% des appels Skype sont effectués de vidéo à vidéo. Les données élevées de Skype les plus récentes indiquent que Skype a continué d’accroitre son trafic international de 36% en 2013. Si 40% ou plus de ces appels sont toujours en vidéo, ceci est impressionnant et suggère que nous ne sommes plus dans un marché visionnaire mais bien évidemment dans le Marché Tendance. Nous observons aussi une croissance de popularité pour les technologies de vidéoconférence pour consommateurs telles que FaceTime et Google Hangouts.

Le marché d’affaires de la vidéo est devenu pratique lorsque les systèmes de salles à codecs et bande passante alloués effectuaient des appels vidéo fiables. Par contre, le coût associé avec les ressources ‘allouées’ pour la vidéo signifiait que seules les entreprises pouvant justifier un tel investissement pouvait implémenter la vidéoconférence corporative. Ces conditions de marché ne menèrent pas à une adoption par les masses. Les appels vidéo de salle-à-salle faisaient partie d’un marché de communication spécialisé. Ces solutions étaient coûteuses, non intuitives pour l’utilisateur moyen et exigeaient beaucoup de gérance afin de maintenir une infrastructure opérationnelle.

La vue du développement d’une nouvelle technologie du Groupe Gartner est légèrement différente de celle de Geoffrey Moore. Ils l’appellent le ‘Cycle de Publicité Gartner’. Celui-ci illustre les phases d’une technologie depuis le moment où celle-ci est développée jusqu’au moment où elle devient un outil de productivité pratique. Voir la figure ci-dessous.

Gartner-GroupUne technologie passe à travers l’Adoption du Marché et du Cycle de Publicité Gartner de manière simultanée.

Le point bas dans le Cycle Gartner représente la phase ‘Creux de Désillusion’, un point où la technologie ne peut pas être considérée comme un outil pratique. Ce point coïncide avec le Gouffre, je crois qu’il représente l’état de la vidéo d’affaires jusqu’en 2012.

En 2012, la vidéoconférence d’affaires s’est confrontée à une autre technologie dans l’espace corporatif qui grimpait les échelons de la ‘Pente de la Réussite’ – la Communication & Collaboration Unifiée (CU &C). CU&C incorporaient la vidéo pair-à-pair ainsi que la capacité de se connecter à des systèmes de salles. Tout d’un coup, nous avons la fondation pour une technologie de marché général ainsi qu’une manière de faire franchir le Gouffre afin d’atteindre la Pente de la Réussite.

Par contre, il y a toujours des défis à relever afin de grimper la Pente de la Réussite et d’atteindre le Plateau de Productivité afin de maintenir une adoption de marché tendance. Pour que le marché d’affaires en entier adopte l’appel vidéo comme moyen de communication standard, il y a quatre éléments qui doivent être adressés et permis par toute organisation.

  1. Culture Corporative – l’attitude envers la vidéo comme moyen de communication à travers l’entreprise.
  2. Préparation du Réseau – le réseau de la compagnie doit être prêt à traiter les appels vidéo
  3. Adoption de l’Utilisateur – les gens doivent avoir les outils et être formés afin de bien utiliser les communications vidéo.
  4. Facile à Gérer et Connecter – faciliter la vidéo sans investissement majeur en infrastructure et les ressources pour gérer l’infrastructure et les connexions.

Je crois que la vidéoconférence corporative a franchi le Gouffre et passe du stage des « premiers utilisateurs » vers le stage « d’adoption par les masses ». Je vais développer ces quatre éléments ci-dessus dans mon prochain billet afin de vous démontrer comment évaluer la préparation de votre organisation pour l’adoption de la vidéoconférence et de profiter des avantages offerts par cette dernière.

Lorsque vous aurez essayé la vidéo comme moyen de communication principal, vous ne ferez plus d’appels audio.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *