Les entreprises zombies? – Non vraiment, il y a des “entreprises mortes qui fonctionnent”

513r9F8DS+L._SY344_BO1,204,203,200_Scott Fearon a construit une carrière lucrative en devenant très bon dans la recherche et la découverte d’entreprises qui ne s’adaptent pas à l’évolution mondiale.

Il identifie les entreprises qui tirent de la patte ou qui font une mauvaise interprétation des changements du marché dans lequel elles évoluent, puis il dévalue les actions de ces entreprises. Il les catégorise comme étant des ‘’entreprises mortes mais qui fonctionnent’’. Les vendeurs à découvert comme Scott doivent faire très attention lorsqu’ils prennent leur décision parce que s’ils ont tort, il y a un risque de perte illimité. Donc ils font vraiment leurs devoirs.

J’ai récemment lu le livre de Scott et était intrigué par plusieurs histoires qu’il raconte sur les entreprises qu’il a analysé et repéré. Si son livre vous intéresse, alors cliquez sur l’image à droite pour le commander sur Amazon.

Scott y a résumé les raisons pour lesquelles les entreprises peuvent se retrouver sur une pente glissante.

“Malgré leurs différences, elles (entreprises) échouent toutes parce que leur leader ont fait une ou plusieurs de ces six erreurs communes :

  1. Ils n’ont appris qu’à partir d’un passé récent.
  2. Ils se fient, avec beaucoup trop d’importance à une formule de succès passée.
  3. Ils ont mal compris ou ont été en décalage avec leurs clients.
  4. Ils ont été victimes d’une manie.
  5. Ils ne se sont pas adaptés aux changements massifs au sein de leurs industries.
  6. Ils ont été physiquement ou émotionnellement retirés des opérations de leurs entreprises’’.

463115585En racontant ses histoires sur les entreprises, les personnes qui les dirigeaient et la triste fin qui les attendaient, Scott souligne rapidement que « ces personnes n’étaient pas incompétentes ou malhonnêtes. Elles ont fait de gros efforts pour sortir de ces situations difficiles, mais comme beaucoup avant elles et d’autres à venir, elles n’ont pas réussi. Il n’y a pas de honte à cela ».

En fait, Scott utilise une de mes citations favorites de Warren Buffet provenant de la lettre écrite par le Président de Warren en 1980, dans l’un de ses rapports annuels, Berkshire Hathaway. Il souligne le fait que même la personne la plus intelligente, ne peut pas reprendre en main un modèle managérial qui est fondamentalement mauvais. Warren a écrit cela « Même quand un gestionnaire dit « brillant » s’attaque à une entreprise ayant la réputation d’être fondamentalement mauvaise sur le plan économique, c’est la réputation de l’entreprise qui restera intacte.

Scott met en avant six éléments différents qui font qu’une entreprise réalise un mauvais calcul, mais à la base de ces éléments réside le fait que quelque chose qui a changé. Les choses ne sont plus ce qu’elles étaient ou la façon dont le management les perçoit. Certains appellent cela une perturbation et ils n’ont pas totalement tort, mais ces perturbations ne sont pas des éléments nouveaux.

Scott a écrit, ‘’ perturbation est un euphémisme qui est beaucoup utilisé dans le monde corporatif. Les nouvelles technologies ou services perturbent les technologies existantes et forcent les entreprises à s’adapter ou à périr. Bien que plusieurs penseront que c’est la naissance d’un phénomène nouveau qui a vu le jour dans un garage de la Silicone Vallée, c’est en réalité un processus vieux comme le monde. Pratiquement toutes les entreprises font faces à une sorte d’événement perturbateur au cours de leur existence. C’est à ses gestionnaires de s’assurer qu’elles continuent d’évoluer et de concurrencer.

“Le changement est devenu exponentiel’’ – Les vents du changement soufflent de plus en plus fort et à un rythme plus rapide que jamais.

Une des vidéos d’affaire les plus puissantes que j’ai vu au cours de ces 5 dernières années, est une conférence qui a été donnée par le Professeur Gary Hamel. Il a été classé comme étant l’un des penseurs d’affaires les plus influents, selon le journal de Wall Street.

Dans cette vidéo, Hamel souligne le fait que nous (le monde) sommes à un point d’inflexion ou la cadence du changement est passé du linéaire à l’exponentiel. Les ramifications de cette cadence effrénée sont perçues tout autour de nous comme étant des industries qui meurent et d’autres qui naissent. Les choses changent à un rythme sans précèdent. Les entreprises ont besoin d’être plus à l’écoute du marché dans lequel elles opèrent, ainsi qu’à la façon dont ils peuvent influer leur marché d’une façon qu’ils n’auraient peut-être pas cru possible.

Pour les vendeurs à découvert tel que Scott Fearon, les possibilités de trouver des ‘’entreprises mortes qui fonctionnent’’ ne vont qu’augmenter.

Pour éviter de devenir une compagnie zombie, Gary nous donne 3 conseils :

  1. Etre capable de se transformer aussi rapidement que possible
  2. Faire de l’innovation une priorité pour tout le monde, tout le temps et tous les jours
  3. Les employés doivent faire preuve de créativité, de passion et de détermination dans leur travail de chaque jour.

L’innovation n’est plus le propre d’une seule personne brillante ou d’un inventeur. L’innovation se crée lorsque les personnes collaborent efficacement. Une augmentation de la collaboration conduit à une augmentation de l’innovation.

Les entreprises qui ont optimisées leur environnement de collaboration sont plus performantes que leur pairs de 2 à 6 fois.

Plus de 70% des entreprises ont à peine commencée à faciliter un écosystème collaboratif efficace. Il y a beaucoup d’opportunités pour être le meneur dans votre marché et quitter le monde des entreprises zombies.

Jack Welch a dit que ‘’si le taux de changement à l’extérieur dépasse le taux de changement à l’intérieur, alors la fin est proche’’.

Comment est la cadence de changement de votre entreprise?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *